Lyon : une unité de soins pour les sourds

Pas toujours facile de se faire comprendre quand on est malentendant. C’est pourquoi le CHU de Lyon s’est doté d’une unité d’accueil et de soins destinée aux sourds. Une première.

Lorsque vous entrez à la CLIMA (Clinique de Médecine Ambulatoire), qui regroupe les consultations et l’hospitalisation de jour du CHU Edouard Herriot à Lyon, une secrétaire pratiquant la langue des signes est là pour accueillir les patients sourds ou malentendants. Fait plutôt rare. Bien sûr, selon la charte des droits des patients, les hôpitaux sont tenus de fournir à leurs patients un interprète en langue des signes, mais il est souvent présent à la demande.

Ici, outre la secrétaire, deux médecins généralistes sont  disponibles à dates fixes (lundi et mercredi). Une aide-soignante est également là pour vous assister tout au long du parcours de soins.

Au sein de l’établissement, tout est prévu pour que les patients puissent s’orienter facilement, grâce à une signalétique visuelle au sol et un écran d’appel dans la salle d’attente principale.

Si le médecin généraliste signeur peut devenir le médecin traitant, l’unité dispose également d’un interprète qui officie lorsqu’il est besoin de faire appel à un médecin spécialisé.

L’avantage principal de cette unité réside dans le fait que le patient malentendant dispose enfin d’un point d’appui sur lequel baser son parcours de soins, sans avoir besoin de se disperser. A partir de l’unité d’accueil de la CLIMA, il est orienté vers les bons interlocuteurs, signeurs ou pas, sans jamais être laissé à lui-même, ce qui est souvent un cauchemar.

D’ici 2015, le CHU prévoit d’étendre ce système avec la mise en place d'une consultation en santé mentale tous les 15 jours.

En attendant, les consultations à la CLIMA ont lieu les lundi et mercredi sur rendez-vous.

Pour en savoir plus : www.chu-lyon.fr