Argentine : clowns obligatoires à l’hôpital D.R.

Depuis cet été, une loi oblige les hôpitaux de la province de Buenos Aires, en Argentine, à engager des clowns formés pour divertir les enfants hospitalisés.

Les 70 hôpitaux de la province de Buenos Aires, qui regroupe la capitale et ses environs, doivent désormais faire appel à des clowns pour accompagner les enfants malades.

Pour le député Dario Golia, à l’origine de la loi, « le rire est le meilleur des remèdes ». Il s’est d’ailleurs inspiré du travail du Docteur Hunter « Patch » Adams aux Etats-Unis. Qui estimait que le rire et la joie faisaient partie intégrante du processus de guérison. Son action a inspiré de nombreux émules dans le monde. En France, le Rire médecinles Nez Rouges ou Clowns z'hopitaux, par exemple, s’en réclament.

Si la loi rend obligatoire la présence de clowns dans les services pour enfants, elle laisse toute discrétion aux hôpitaux sur le nombre et les conditions d’engagement. Certains craignent des abus (la présence de personnes non formées au milieu hospitalier), les clowns n’étant pas obligés d’avoir de qualification médicale. Pour les défenseurs de la loi, elle ne fait qu’officialiser une pratique déjà bien répandue.