V@si, la plateforme qui vous fait bouger

L’effet du sport sur certaines affections est reconnu. Mais pas toujours facile de savoir comment faire quand on est malade. Réponse sur la plateforme V@si.

Faire du sport est recommandé, notamment lorsqu’on souffre d’une maladie chronique ou d’un handicap. C’est ce qu’on appelle l’activité physique adaptée (APA). Le concept requiert bien sûr des connaissances sportives, mais également en matière de santé et d’éducation.

Un concept en vogue

Depuis quelques années, la discipline possède d’ailleurs son propre diplôme. Il s’agit en clair d’adapter une activité sportive aux capacités physiques, en tenant compte d’un certain nombre de données fournies notamment par le médecin du patient.
Pourtant si le secteur est aujourd’hui en plein développement, il reste encore fortement circonscrit aux établissements de santé (hôpitaux, maisons de retraite…), à quelques exceptions près.

V@si en est justement une. C’est en effet la première plateforme virtuelle qui propose des cours en APA. La start up, basée à Montpellier, a été lancée en 2012 mais l’histoire débute en fait bien plus tôt, lorsqu’Aline Herbinet, à l’origine de V@si, initie un programme d’activités physiques au sein du service d’hémato-oncologie pédiatrique du CHU de Nancy. Sophie Jochum et Gauthier Ruspini, deux des fondateurs travaillent avec elle sur ce programme.

De cette expérience est née l’idée de créer V@si. Et l’entreprise est innovante sur bien des points. Son concept tire parti à merveille des possibilités offertes par les nouvelles technologies numériques mais son fonctionnement la place dans l’économie sociale et solidaire.

 Le coaching virtuel

Pour bénéficier des cours de V@si, nul besoin de se déplacer. Il suffit de se connecter au site, et d’acheter des séances. La procédure est simple : sur prescription de votre médecin, vous vous abonnez à la plateforme V@si. Un programme est ensuite établi, en fonction de vos besoins et de vos goûts. L’offre est variée : le site propose aussi bien des cours de yoga ou de fitness que de la zumba ou du karaté.

Et ensuite ? Une fois inscrit, il suffit de vous connecter en temps et en heure et de suivre les cours choisis. Vous pouvez choisir des cours collectifs ou particuliers. Le prof est en contact avec vous via un système de visioconférence. L’entreprise a mis au point un système informatique virtuel interactif, qui vous permet aux différents participants d’être en contact et d’interagir, un peu comme si vous étiez tous présents au même endroit.

Ceux qui préfèrent un contact plus direct ne sont pas laissés pour compte pour autant. Des formules à domicile sont disponibles. Le prix du cours : 22 € la séance visio, dégressif en fonction du nombre de séances. Dans certains cas, ces cours sont remboursés ou au moins financés par des associations comme Vaincre la Mucoviscidose ou le Gercor.
Depuis peu, la société est également adhérente du chèque santé qui permet aux entreprises de participer à certaines dépenses de santé de leurs salariés.

Un bilan personnalisé

A la fin de chaque séance, un bilan est établi et discuté avec le médecin prescripteur. Il permet de procéder à des ajustements en tenant compte des données recueillies et de l’avis du médecin. Vous n’êtes donc jamais laissé à vous-même.

C’est cette dernière partie qui fait la valeur ajoutée de l’entreprise. Le bilan est établi à l’aide d’un programme informatique, Sapatic, mis au point pour V@si. A côté de cela V@si est aussi affiliée à un laboratoire de recherches montpelliérain, Epsilon, dont les travaux portent notamment sur le mouvement et les thérapeutiques non médicamenteuses

V@si à l’hôpital

Si la plateforme V@si permet de toucher à la fois institutions et particuliers, V@si n’en oublie pas pour autant ses fondamentaux : l’APA à l’hôpital. Outre le développement d’un programme destiné aux patients atteints de cancer du pancréas non resécable, V@si travaille également de concert avec le service d’hémato-oncologie du CHRU de Montpellier.

Il s’agit à travers des exercices ludiques (à base de ballons et autres) de faire bouger des enfants souvent contraints de garder le lit ou entravés par les machines. La plateforme envisage d’ailleurs bientôt d’organiser les jeux SAPATIC (des jeux inter-hospitaliers européens » qui auront lieu la dernière semaine de Novembre. L’événement devrait réunir les enfants de plusieurs pays d’Europe (Italie, Suisse, Allemagne…). Hope vous tiendra au courant.

Des jeux Sapatic aux Mercures HEC

Ces jeux constituent une belle mise en lumière de l’importance de l’APA en santé. L’an dernier, elle avait ainsi déjà organisé une course solidaire à Montpellier, rassemblant enfants valides et hospitalisés. Le but était de lever des fonds pour que l’hôpital puisse mettre en place des séances d’APA.

Aujourd’hui l’entreprise est également parmi les 9 finalistes des Mercure HEC Booster, qui lui permet de bénéficier de l’accompagnement d’anciens d’HEC ainsi que des services et du réseau de l’école. Un sacré coup de pouce qui devrait se concrétiser d’ici janvier prochain.