Ségo Durand redonne des couleurs à l’hôpital

Elle décorait déjà les murs de vos enfants avec ses personnages fantaisistes. Et depuis quelques années, cette jeune créatrice redonne aussi vie aux couloirs des hôpitaux.

 Rien ne naît du hasard, il faut croire. Dans le cas de Ségo Durand, on peut même parler de prédestination : habiter rue Bichat, à Paris, et avoir pour voisin un professeur de l’hôpital Necker* difficile de passer à côté de l’univers hospitalier !

Le médecin, en voisin, assiste souvent à des expositions de la jeune créatrice. Et lui dit qu’ils seront amenés à collaborer. C’est le cas en 2005. Lorsqu’on lui demande de décorer le service d’endocrinologie pédiatrique de l’hôpital. « A l’époque je venais d’être maman pour la première fois », se rappelle-t-elle. « Ce projet m’a tout de suite plu. » Elle travaille en collaboration avec l’équipe du servie et la MAEH (Mouvement pour l’amélioration de l’environnement hospitalier).

Girafes, ours, singes et personnages rigolos…

S’inspirant de son univers, elle réalise une série de fresques. Les modules sont fabriqués dans du contreplaqué ignifugé à mis en place avec l’aide du service. Dans le couloir, les animaux de la jungle et de la ferme volent en avion vers une fleur soleil. Dans une des chambres une fée verse de la poudre magique sur le lit d’un enfant. Plus loin, des animaux de la forêt écoutent attentivement un petit garçon leur lire des histoires. Plus loin encore, un clown fait des acrobaties au plafond tandis qu’une girafe tend le cou vers son petit hôte.

 

Devant cet univers aux drôles de petits personnages aux yeux rondes tout en couleurs, les réactions sont unanimes. Les soignants n’hésitent pas à se servir des fresques pour focaliser l’attention des enfants durant un examen. En commençant par toujours par leur demander ce qu'ils voient sur le mur.

Quant aux enfants, qui sont tout de même les principaux concernés, ils adorent, tout simplement. Une mère a ainsi confié à la créatrice que son « enfant de 2 ans ne pouvait aller dormir sans faire chaque soir un bisou à sa vache ! »

Ségo Durand, de son côté, a découvert un univers qui ne demandait qu'à se remplir de sa fantaisie. Elle poursuit donc l'aventure lorsqu'elle s'installe dans la région nantaise.

Des couleurs au CHU de Nantes

En 2008, elle est suivie pour sa deuxième grossesse, au CHU de Nantes. Elle arpente souvent avec son fils, les longs couloirs en U de l'unité Mère-Enfant. « De grands murs vides, sans tableau. Ça ressemblait à une maison de retraite! » Elle répond à un appel d'offres pour décorer l’unité.

Mais elle a retenu les leçons de son premier projet. Elle change de matériau. « Lorsque j'ai créé mes modules en bois pour Necker, le sticker mural venait à peine de faire son apparition. Là, j’ai choisi de m’appuyer sur ce support parce qu’il est d’une grande facilité d’utilisation. » Elle crée donc un univers à base d’animaux pour la néonatalité et de végétaux pour les couloirs qui mènent aux urgences.

   

 Les choix sont toujours faits en concertation avec les personnels des services concernés. « Je fais simplement en sorte que mes personnages soient tous à la hauteur d’un enfant de 2 ans, pour que les enfants puissent s’identifier à eux. »

Le bouche à oreille fonctionne à merveille. En 2012, la maternité de la Clinique Saint-Charles voit ainsi naître sur ses murs un monde de végétaux à base de fleurs ballons ou toupies que des papillons contemplent avec appétit. Plus onirique, peut-être que ses précédentes réalisations.

Aujourd’hui, Ségo Durand est à même de répondre à toutes les demandes. Sa démarche est toujours la même : elle collabore avec l’équipe du service concerné et prépare ensuite ses tickets muraux. Moins coûteux, faciles à poser, ils sont souvent mis en place par l’équipe du service. Point de mobilisation des accès, ni de personnel. Et on peut les enlever quand on veut. Un système qui plait aux établissements.

Pour en savoir plus:
http://www.serie-golo.com/

http://www.serie-golo.com/blog/category/serie-golo-hopitaux/

* L'hôpital Necker à Paris un hôpital pour les enfants.